VALEUR NUTRITIVE DE LÉGUMES ET FRUITS

VALEUR NUTRITIVE DE LÉGUMES ET FRUITS

Des recherches ont démontré la baisse de la valeur nutritive de nôtres légumes et fruits.

Déjà en 1940 on faisait des recherches en Angleterre sur la valeur nutritive des légumes. Une nouvelle investigation en 1991 donnait des résultats étonnants (voir table 1). On y constatait une régression considérable en minéraux.

Aliment Perte entre 1940 – 1991
Pomme de terre

 

 

 

–          35 % calcium

–          45 % fer

–          47 % cuivre

–          30 % magnésium

Oignon de printemps –          46 % fer
Brocoli –          75 % cuivre

–          71 % fer

Chou-navet –          60 % fer
Épinard (cuit)

 

–          96 % cuivre

–          93 % cuivre

Cresson –          48 % calcium
Carottes –          75 % magnésium

Table 1: Perte de valeur nutritive de légumes et fruits 1940 – 1991

Geigy, une entreprise pharmaceutique en Suisse, avait aussi fait des recherches en 1985, 1996 et 2002. Bien que les méthodes utilisées étaient différentes, la régression de la valeur nutritive était tellement grande que l’on ne pouvait pas tout simplement les ignorer. (voir table 2)

Minéraux en mg et vitamines par 100 g

1985

1996

1996 comparé avec 1985

2002

2002 comparé avec 1985

Brocoli

Calcium

103

33

– 68 %

28

– 73 %

Acide folique

47

23

– 51 %

18

– 62 %

Magnésium

26

22

– 15 %

11

– 58 %

Haricots

Calcium

56

34

– 39 %

22

– 61 %

Acide folique

39

34

– 13 %

30

– 23 %

Magnésium

26

22

– 15 %

18

– 31 %

Pommes de terre

Calcium

14

4

– 71 %

3

– 79 %

Magnésium

27

18

– 33 %

14

– 48 %

Carottes

Calcium

37

31

– 16 %

28

– 24 %

Magnésium

21

9

– 57 %

6

– 71 %

Épinard

Calcium

62

19

– 69 %

15

– 76 %

 

Vitamine C

51

21

– 59 %

18

– 65 %

Pommes

Vitamine C

5

1

– 80 %

2

– 60 %

Bananes

Calcium

8

7

– 13 %

7

– 13 %

Acide folique

23

3

– 87 %

5

– 78 %

Magnésium

31

27

– 13 %

24

– 23 %

Vitamine B6

330

27

– 92 %

18

– 95 %

Fraises

Calcium

21

18

– 14 %

12

– 43 %

Vitamine C

60

13

– 78 %

8

– 87 %

Table 2: Valeur nutritive de légumes et fruits en 1985 – 1996 – 2002 – Geigy

Causes

Il y a plusieurs facteurs qui causent cette régression:

–          L’usage de fertilisants faisant que les terres cultivées s’épuisent.

–          Les plantes doivent pousser plus vite pour que l’on puisse récolter plus souvent.

–          Dépôt et transport prolongés des légumes et fruits, causant la perte de substances alimentaires de grande valeur.

AJR

L’apport journalier recommandé (AJR) est le minimum qu’il faudrait ingérer chaque jour pour prévenir les maladies de carence alimentaire.

Les recherches actuelles montrent que beaucoup de personnes prennent moins de la moitié de l’AJR de vitamines, sans parler des minéraux et des antioxydants.

Biologique

Les légumes et les fruits biologiques ne sont pas traités avec des pesticides et ne se cultivent pas dans des monocultures.

Or, les recherches ont prouvé que la valeur nutritive de la nourriture biologique est plus haute que celle des aliments non biologiques. (voir table 3)

Aliment % bio mieux que non bio
Vitamine C + 27 %
Calcium + 26 %
Chrome + 86 %
Phosphore + 13 %
Iode + 498 %
Kalium + 9 %
Cuivre + 11 %
Magnésium + 29 %
Molybdène + 152 %
Sélénium + 372 %
Fer + 21 %

Table 3: Différence de valeur nutritive de l’alimentation biologique en comparaison avec la nourriture non biologique – études combinées de Shane Heaton.

En plus, la nourriture bio contient plus de phytonutriments. Il s’agit de substances dans la plante qui définissent la couleur, l’odeur et le goût des plantes et, en même temps, jouent un rôle important dans notre corps, tel que la protection contre le cancer, etc.

Conclusion

La valeur nutritive des légumes et des fruits est en régression et, bien que les légumes et fruits biologiques contiennent plus de substances nutritives et phytonutriments, ils restent toutefois exposés à des influences diverses comme, par exemple, la pollution.

C’est pourquoi nous sommes d’avis qu’il est indiqué de complémenter toujours la nourriture avec de suppléments alimentaires naturels ou organiques de qualité. Vous pouvez opter pour une préparation multivitaminique-minéraux ou éventuellement un complément individuel en accord avec un spécialiste.