Passez de délicieuses jours de fêtes avec le “jeune intermittent”.

Passez de délicieuses jours de fêtes avec le “jeune intermittent”.

Une pléthore de personnes mangent et boivent beaucoup pendant les jours de fête. Ce faisant, leur système digestif en prend un coup. Conséquence : apparition de troubles allant de douleurs stomacales et d’entéralgie, d’une sensation de ballonnement, d’éructations acides, de constipation au sommet perturbé (par exemple).

Insérez consciemment des pauses alimentaires

Après un copieux repas, le corps a besoin d’une période sans nourriture. Ne recommencez à manger que lorsque le corps est à nouveau demandeur. En outre, vous pouvez aussi insérer une pause alimentaire plus longue ; quelque 18 heures. Ce comportement nutritionnel est dénommé le “jeûne intermittent” et il semble s’accompagner de vertus pour votre corps. En effet, tous les organes digestifs ont ainsi la possibilité de traiter tous les aliments mangés avant de se reposer. Dans la pratique, cela signifie qu’une fois votre dîner derrière vous (à 18h00), votre prochain repas sera le déjeuner du lendemain.

Il va bien évidemment de soi que vous pouvez aussi insérer de réels jours de décrassage. Pour ce faire, il vous est par exemple loisible d’opter surtout pour des repas riches en légumes en combinaison avec 1 à 2 shakes NutriClear, Resium (3x par jour) et/ou un Bio-Detox Pak.