Les boissons énergétiques et sportives sont liées à un comportement négatif

Les boissons énergétiques et sportives sont liées à un comportement négatif

Une étude récente de l’Université du Minnesota et de l’Université Duke a établi un lien entre l’utilisation de boissons sportives et énergétiques chez les adolescents et une élévation de la consommation de boissons sucrées, du tabagisme et de l’utilisation des multimédia. La teneur élevée en sucres et en caféine des boissons sportives et énergétiques attire l’attention de nombreux acteurs des soins de santé. Dans ce contexte, une étude a investigué l’effet de ces boissons.

Les données nationales indiquent que l’utilisation de sodas et de jus de fruits a chuté ces trois dernières années, alors que la consommation de boissons énergétiques et sportives a triplé.

L’étude a concerné 2 793 adolescents de 20 écoles, d’un âge moyen de 14,4 ans. Il est à remarquer que le groupe qui buvait des boissons énergétiques au moins une fois par semaine jouait en moyenne 4 heures de plus à des jeux vidéo que le groupe qui consommait des boissons énergétiques moins d’une fois par semaine.

L’association américaine des pédiatres recommande d’utiliser les boissons pour sportifs uniquement après un exercice intense. En outre, elle conseille aux adolescents d’éviter les boissons énergétiques contenant de la caféine, car elles peuvent provoquer une stimulation excessive du système nerveux. Leurs avantages en termes d’hydratation ne compensent pas leur impact négatif. Des études supplémentaires devraient cibler la déshydratation chez les jeunes après le sport, et la manière saine de la corriger.