Retrouver de l’énergie via la régulation de la balance para-orthosympathique

Retrouver de l’énergie via la régulation de la balance para-orthosympathique

L’épuisement est généralement une conséquence d’une période de stress ou d’un traumatisme. Plusieurs facteurs déterminent la vitesse à laquelle un individu se retrouve dans cette phase. Tout le monde naît avec une quantité d’énergie de base. Un équilibre sain entre l’effort et la détente veille à ce que l’on puisse tenir longtemps avec cette énergie. Plus le niveau de notre énergie de base est faible à la naissance, plus nous devrons nous montrer parcimonieux avec l’énergie disponible. Il ne s’agit pas de notre compte bancaire, mais de notre capital énergétique. Plus celui-ci est élevé, plus longtemps nous pourrons vivre (en bonne santé).

Capital énergétique

Qu’est-ce qui donne de l’énergie?                                               Qu’est-ce qui consomme de l’énergie?

+
–          Détente

–          Bon sommeil

–          Exercices de respiration

–          Amitiés

–          Moment pour soi

–          Massage, sauna

–          Herbes adaptogènes

 

–          Trop de travail

–          Trop de sport

–          Stress mental

–          Refouler ses émotions

–          Etre présent pour tout le monde

–          Traumatisme

–          Mauvaise alimentation et/ou alimentation excessive

 

Cette énergie « réside » dans deux petits organes, à savoir les glandes surrénales. Il n’existe pas de médicaments pour la glande surrénale, outre les hormones DHEA et la cortisone. La plupart des herbes adaptogènes sont actives dans la phase d’adaptation – le stade où l’énergie est toujours disponible en suffisance. Le stress crée de l’agitation et un drive très élevé, mais avec un sentiment d’agitation prononcé.

La phase d’épuisement vient après. C’est le stade auquel il est souvent question d’un sentiment dépressif prononcé et d’une grande fatigue. Celle-ci n’est pas proportionnelle à l’effort fourni. Les patients ne peuvent plus assurer leurs tâches normales. Le SFC (syndrome de la fatigue chronique), la fibromyalgie et les burn-outs sont des expressions de cet état pathologique.

L’ashwagandha est la seule herbe adaptogène qui assure la restauration du système parasympathique, ce que l’on appelle l’énergie Yin dans la médecine chinoise.

Conseil : à utiliser en combinaison avec diverses adaptations du mode de vie

Phase 1: pendant trois mois: accent sur la restauration de la balance para-orthosympathique

–          Cytozyme-AD: 3 x 1 avant le repas.

–          Bio-Ashwagandha avant le souper et/ou avant d’aller dormir: 1 à 2 x2 capsules par jour.

Phase2: 1 à 2 mois : accent sur le regain d’énergie

–          Multi-Gland 3 x 1 comprimé avant chaque repas

–          Bio-Rhodiola Plus: le matin, 1 à 2 comprimés

Phase 3 : accent sur la production d’énergie

–          ADHS : 1 comprimé au petit-déjeuner et 1 avant le dîner