l’Argent colloïdal

l’Argent colloïdal

Les déclarations du monde médical à propos de la toxicité de l’argent colloïdal sont infondées  et incohérentes.

Il n’existe pas de documents scientifiques concluants montrant que l’ingestion d’argent colloïdal ou ionique aurait des effets secondaires. Cette conclusion est fondée sur des recherches dans des livres scientifiques, des documents gouvernementaux, des thèses et diverses études scientifiques.

Il est remarquable, dans le domaine de la toxicologie, que la plupart des études réalisées par des organismes officiels se réfèrent à des sels ou des composés d’argent. Les résultats de ces études ne peuvent pas être étendus à l’effet de la prise d’argent électro-colloïdal de haute qualité.

Au début du 20e siècle, on produisait le Collargol, une solution colloïdale d’argent protéiné. Quelques cas mortels ont été déclarés après injection intraveineuse de cette solution. Ceci est différent d’une administration orale d’argent électro-colloïdal de haute qualité. Ici, le seul effet négatif n’a aucun lien avec le produit, mais avec son fonctionnement. Une réaction de détoxification peut se produire chez les personnes ayant un foie faible. Elle est désignée sous le nom de réaction d’Herxheimer, au cours de laquelle le système immunitaire réagit à une libération trop rapide de toxines produites par les parois cellulaires des bactéries qui meurent. Lorsque l’organisme est détoxifié trop rapidement, il peut se produire des nausées, de la diarrhée, des maux de gorge, des maux de tête, etc. L’intensité dépend de la dose utilisée et elle diminue au fur et à mesure que le traitement progresse.

Le biologiste David Beebe, directeur du Département de recherche en génie biomédical à l’Université du Wisconsin, a montré que l’argent colloïdal ne présente pas de danger pour les bonnes bactéries de la flore intestinale. Il n’a même aucun effet sur celles-ci.*

Argentyn 23 est une solution à 10 ppm de particules de 0,6 à 3 nm. Une goutte contient au moins 100 millions de particules d’argent.

*http://www.engr.wisc.edu/bme/faculty/beebe_david.html