Burnout, compléments alimentaires et bien d’autres choses.

Burnout, compléments alimentaires et bien d’autres choses.

Burnout est la maladie professionnelle de nos jours. Un sur dix des gens qui travaillent en souffre et la maladie a un profil constant. Il s’agit généralement de personnes positives, responsables, enthousiastes et méticuleuses sur lesquelles vous pouvez toujours compter et qui pendant des années travaillent dur et beaucoup d’heures chaque jour. Au fur et à mesure que la vie privée commence à exiger plus de leur temps, les enfants arrivent et les obligations augmentent, après quelque temps ses personnes commencent souvent à avoir des problèmes confus comme mal de tête, tics nerveux, maux de dos, troubles du sommeil ou douleurs de mâchoire. Fréquemment, ces problèmes sont ignorés et à un moment donné il se produit un collapsus, dans les sens littéral et figuré. Il y en a qui se retrouvent dans l’unité de soins intensifs en raison d’un soupçon d’une crise cardiaque. Il y en a d’autres qui souffrent de fortes crises d’angoisse, tremblements, agoraphobie aigue, dépression, des problèmes avec la thyroïde, des maladies chronique et/ou l’envie de pleurer constamment.

Effet sur le système immunitaire

Un des symptômes de burnout est que l’on devient beaucoup plus susceptible aux maladies et que la guérison est plus lente. En effet, le stress mental affecte les systèmes neurologique et hormonale de votre corps, réduisant le control des voies d’accès au corps, ce qui vous rend plus susceptible sensible aux intrus.

La glande thyroïde

Beaucoup de ces symptômes s’observent également lorsqu’une glande thyroïde fonctionne trop lentement, conduisant des fois à un diagnostic trompé et la prescription de médicaments qui ne traitent pas la cause du mal.

D’autre part, lorsque les glandes surrénales sont soumises à une pression trop prolongée, le corps ralentit le métabolisme (donc la glande thyroïde) pour protéger les glandes surrénales. Une fois qu’il y ait un épuisement des glandes surrénales, il est même possible que la glande thyroïde recommence à fonctionner trop vite dans un effort de relancer le métabolisme, un mécanisme de protection naturel.

Si vous vous limitez à prendre des médicaments pour la glande thyroïde vous n’abordez toujours pas le fonds du problème.

Les hormones interactives

L’adrénaline est l’hormone ‘fight-or-flight’. Votre corps la produit quand vous vous préparez pour une action. L’adrénaline est libérée par les glandes surrénales et vous rend donc alerte. Au contraire, une autre part du système nerveux, le parasympathique, agit comme un frein, el ralentit le rythme cardiaque, favorise la digestion et stimule la croissance et l’accumulation d’énergie.

Encore une hormone de stress dans notre système sanguin pendant des événements stressants est le cortisol, un produit du cortex surrénal. Le cortisol a un effet inhibiteur sur le système immunitaire et l’hormone du stress adrénaline. Il s’assure de que l’adrénaline n’arrive pas à intoxiquer nos organes.

Dite d’une manière simplifiée, l’adrénaline fonctionne surtout dans les situations de stress fort de courte durée, tandis que le cortisol est plus effectif dans les cas de stress plus prolongé. Un effet secondaire du cortisol est la stimulation des sensations d’impuissance et des pensées dépressives.

Pour restaurer l’équilibre de ces hormones, nous pouvons recourir à des suppléments comme Bio-Rhodiola Plus, Bio-Ashwaghanda et ADHS, entre autres.

Pour conclure

Il est évident que l’épuisement des glandes surrénales est un problème complexe et qu’il vaut mieux consulter, outre votre endocrinologue, un bon spécialiste en médecine naturelle si vous soupçonnez qu’il peut s’agir d’un épuisement des glandes surrénales. Cette personne pourra vous aider le mieux.

Il est bien entendu qu’il est nécessaire soigner votre système hormonale le mieux possible tous les jours. Cela peut s’obtenir par une alimentation appropriée, la réduction du stress, la méditation, les suppléments et l’exercice physique.  Nous aborderons cette question en détail dans un prochain article.