Les vêtements naturels

Les vêtements naturels

Nous prêtons une attention particulière à notre peau pour qu’elle reste belle et saine. Pour ce faire, nous consacrons tous les ans beaucoup d’euros aux produits cosmétiques. Cependant, nous oublions souvent l’importance des vêtements sains pour une bonne peau.

La peau est l’organe le plus grand du corps. Elle fonctionne comme système de ventilation et régule notre température corporelle. Elle absorbe un grand nombre de substances à la fois qu’elle élimine des déchets.

Les tissus synthétiques empêchent les fonctions naturelles de la peau. Ils ferment la peau et, en conséquence, les déchets y restent adhérés. La sueur est retenue et forme une source de bactéries. Les vêtements synthétiques génèrent souvent des problèmes de santé comme de l’irritation, des éruptions, de la fatigue et du mal de tête. Surtout les personnes avec des allergies ou des affections cutanées comme le psoriasis peuvent se bénéficier considérablement en portant de vêtements naturels. Ceci est vrai non seulement pour les vêtements, mais aussi pour la literie et les meubles, entre autres.

En plus, les matériaux synthétiques comme polyester, nylon, acrylique et viscose sont fréquemment traités avec des substances chimiques toxiques (voir liste d’exemples ci-dessous) afin de les rendre résistants à l’usure, infroissables, imperméables, irrétrécissables, ignifuges et/ou de couleur résistante.

–          PFC: pour imperméabiliser les vêtements; ils sont cancérigènes et nocifs pour le fonctionnement des organes, ils sont retenus dans le corps et ne sont pas dégradables.

–          Formaldéhyde: pour rendre les vêtements infroissables et irrétrécissable; il est cancérigène et peut provoquer l’irritation des muqueuses et de la peau ; peut être à l’origine de l’asthme.

–          NPE: détacheurs intégrés, déjà interdits dans l’UE mais encore présents dans beaucoup de vêtements.

–          Phtalates: plastifiants

–          Agents de blanchiment et colorants

En outre, les tissus synthétiques et les produits chimiques avec lesquels ils sont traités deviennent préjudiciables pour l’environnement et ceux qui fabriquent ses vêtements ont souvent des graves problèmes de santé du fait d’être exposés aux substances toxiques. Beaucoup de ces substances aboutent dans l’environnement, polluant l’eau potable, par exemple.

Autant de raisons pour traiter votre habillement d’une manière plus consciente et choisir des vêtements de matériaux naturels, le meilleur choix, non seulement pour votre peau et votre santé, mais aussi pour l’environnement.

Des exemples de matériaux naturels sont le coton, la soie, la laine, le chanvre et le lin. Bien sûr, les meilleurs vêtements sont ceux qui ont été fabriqués avec des tissus naturels de production biologique, puisqu’ils ne contiennent pas de pesticides et sont aussi moins nocifs pour l’environnement.

Le coton est le matériel le plus employé pour les vêtements. Il donne une sensation agréable et a une longue durée de vie. Le coton peut absorber jusque 20% d’humidité avant de donner une sensation d’humidité. C’est un bon conducteur de la chaleur, donc idéal pour des vêtements d’été, parce que les tissus donnent une sensation de fraîcheur.

La soie est un nom collectif pour les fils avec lesquels le ver à soie fabrique son cocon avant de se transformer en chrysalide. La soie est formée par des fils longs très forts, avec un beau brillant. Les fils sont débobinés avant que la chenille puisse se développer en papillon. La soie régule la température, elle donne de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été. Le tissu brillant est souple, respirant, absorbent et bien isolé. La soie possède une protection naturelle contre la saleté, est ignifuge, no froisse guère et peut absorber beaucoup d’humidité avant de donner une sensation d’être mouillée.

La laine est la fibre textile d’origine animale la plus utilisée. Le mouton est le principal fournisseur de laine. La laine, avec ses fibres fines, est molle, régule la température, s’adapte bien à la peau et est bien isolée, ignifuge et se froisse guère. Elle peut absorber beaucoup d’humidité, est hydrofuge, rejette les impuretés et restaure les plis.

Le chanvre a une fibre très résistante et, de même que le lin, est l’une des fibres végétales les plus fortes. Les personnes avec une peau sensible peuvent porter ce tissu sans problèmes puisqu’il est antibactérien par nature et possède une haute capacité d’absorption d’humidité. D’autre part, le chanvre se froisse assez vite. Le chanvre est employé aussi pour la fabrication de papier, des huiles, des sacs à main, de la nourriture et des médicaments. Jadis il était aussi employé  pour fabriquer les voiles et les cordes dans l’industrie navale.

Le lin est une autre fibre végétale résistante utilisée depuis des siècles et cultivée facilement d’une manière biologique.

On emploie aussi d’autres matériaux comme le bambou, le crailar, la tourbe et le washi, mais les matériaux ci-dessus sont les plus nombreux et connus.

Il faut aussi que nous nous attardions un moment sur l’usage de détergents. Les détergents traditionnels contiennent toute sorte de substances qui ne sont pas toujours tout à fait inoffensives pour le corps. Elles restent dans nos vêtements après le lavage, même s’ils ont été bien rincés. Lorsque nous portons ses vêtements, les substances se libèrent et peuvent être absorbées par la peau.

Les substances chimiques utilisées principalement dans les détergents sont: azurants optiques, agents blanchissants, enzymes, conservateurs, parfums, colorants, agents de surface et adoucisseurs.

Il est donc indispensable de rechercher consciemment un bon détergent égologique et sain. Par exemple, pour laver d’une manière totalement naturelle vous pouvez employer des noix de lavage.

Conclusion

Une peau saine et belle ne dépend pas seulement des produits cosmétiques utilisés, mais aussi des vêtements que vous portez et des détergents que vous employez. Le message est donc de traiter ses aspects aussi s’une manière consciente.