Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Les bouteilles et les pots achetés par Energetica Natura sont fabriqués en polyéthylène haute densité (PO-HD). Ce type de matériau se recycle à la perfection et ne nuit pas à l’environnement.

Code du matériau d’emballage
Entre-temps, l’industrie alimentaire est devenue inconcevable sans l’utilisation de plastique. Afin d’indiquer si le matériau peut être utilisé en toute sécurité, nous avons recours à des codes mentionnés en dessous du petit triangle sur l’emballage. Les codes 2, 4 et 5 indiquent que le matériau d’emballage est sûr. Le code 1 signale que le produit est uniquement sûr si le matériau est encore intact.

Code 1 : PET
Ce type de plastique est essentiellement utilisé pour la production de matériaux plastiques fins comme des bouteilles d’eau et des petites bouteilles pour boissons fraîches. Le matériau d’emballage qui contient du PET est à usage unique. Aussi longtemps que le plastique est intact, aucune substance nocive ne s’en échappe.

Code 2 : polyéthylène haute densité
Le PO-HD est surtout utilisé pour la production de types de plastique opaque plus épais. Ce genre de matériau est sûr et il se recycle parfaitement. « Le PO-HD se compose de carbone et d’hydrogène. Cela signifie qu’aucune substance nocive ne s’en échappe en cas d’inflammation. C’est surtout ce dernier point que nous trouvons important, car nous, en tant que Energetica Natura, souhaitons contribuer à l’environnement de toutes les manières imaginables », explique Kristel van Acker, chef d’équipe Logistique & Achats.

Biodégradable
En 2014, 70% des matériaux d’emballage achetés par Energetica Natura étaient déjà biodégradables. En 2016, ce pourcentage a augmenté jusqu’à pas moins de 95%. En effet, Energetica Natura accorde une importance capitale à l’écologie. En tant qu’entreprise, nous tenons compte du fait qu’un petit pourcentage restant n’est pas totalement biodégradable. Il s’agit par exemple des emballages en verre. « Pendant les années à venir, nous allons continuer à investir dans les emballages biodégradables afin de veiller à ce que de plus en plus d’emballages puissent être recyclés », conclut Kristel van Acker.

 

Source : Cet article a été rédigé sur la base des informations reçues du « Centrum voor Integrale Gezondheidszorg » (ndt : Centre pour les soins de santé intégraux)